Solidarités

Publié le dimanche 12 août 2012

En ce début de troisième millénaire, les inégalités Nord/Sud n’ont jamais été aussi importantes. Dans le monde, un enfant meurt de faim toutes les 5 secondes et de diarrhée toutes les 17 secondes, une personne sur quatre vit avec moins d’un euro par jour, une personne sur trois n’a accès ni à l’eau potable, ni à l’assainissement. Les migrations dites ’économiques’ et celles dues aux changements climatiques vont s’intensifier drastiquement dans les années à venir. La coopération entre les pays du Nord et du Sud est donc essentielle, et les communes ont leur rôle à jouer dans cette solidarité.

Jusque récemment, le palmarès de Lasne en matière de solidarité Nord-Sud n’était pas resplendissant. Vers la fin de 2009, un groupe de citoyens lasnois (issus principalement des rangs d’Ecolo) a fondé le groupe "Solidarité Lasne – Tiers-Monde", dans le but de sensibiliser la population à la situation des pays en voie de développement, et d’inciter les autorités de la commune à plus de solidarité entre riches et démunis . Ce dernier but fut atteint assez rapidement par l’établissement par la Commune d’une plateforme appelée "Lasne en ActionS", présidée par l’échevine de l’égalité des chances. "Lasne en ActionS" se réunit régulièrement dans les bâtiments du CPAS, et a déjà plusieurs actions à son actif ayant permis de mobiliser des fonds pour des projets d’associations-membres.

Propositions d’Ecolo :

  • Que la Commune accorde le statut plein de ’conseil consultatif de la solidarité ’ à la plateforme "Lasne en ActionS", avec la mission de conseiller la commune sur sa politique de coopération Nord-Sud, sur les actions de sensibilisation à mener, et sur le choix des projets à soutenir et à évaluer.
  • Que l’échevin(e) à l’Egalité des Chances, inspiré(e) par ce conseil consultatif, impulse et coordonne les actions de solidarité portées par la commune et rende compte de celles-ci au conseil communal. Ces actions de coopération Nord-Sud et d’éducation au développement devront souvent être précédées d’un travail de sensibilisation du collège communal afin de les convaincre de consacrer des budgets à la solidarité.
  • Qu’en matière de solidarité, de respect, d’esprit d’accueil et d’ouverture, la Commune stimule, encadre et facilite les initiatives de la société civile.
  • Que le budget que la Commune accorde à la solidarité Nord-Sud soit significativement revu à la hausse, aux dépens des montants – très – généreux prévus pour des activités telles que des jumelages avec des cités opulentes…
  • Que la Commune opte pour des achats responsables (produits du commerce équitable), agissant ainsi en faveur d’une plus grande justice dans l’organisation de la production.
  • Que de manière générale la Commune soit un vecteur de sensibilisation permanente de sa population en matière de coopération Nord-Sud, en particulier auprès des plus jeunes (écoles).